Abdominaux hypopressifs pour tous

-Illustration livre Bernadette De Gasquet abdominaux arrêtez le massacre

Quel est l’interêt des abdominaux hypopressifs par rapports aux abdominaux “classiques” , type crunchs ?

Les crunchs :

Ils travaillent avec une poussée abdominale (descente du diaphragme) qui est à l’origine d’une hyperpression et d’une contrainte à la fois sur les disques vertébraux, mais aussi sur le périnée.

Les crunchs travaillent principalement les muscles grands droits (tablette de chocolat), qui sont les muscles superficiels de l’abdomen. Les grands droits ne servent normalement qu’à équilibrer les muscles du dos. Leur contraction (= raccourcissement = rapprochement épaules et bassin) bloque la respiration, pousse les viscères vers le bas, crée une pression sur le périnée et tasse le dos.


Qu’est ce que le périnée ?

Contrairement aux idées reçues, bien que différent chez l’homme et la femme, les deux en possèdent un. En effet il s’agit de la paroi musculaire inférieure (qui ferme par le bas le bassin). C’est le soutien inférieur des voies digestives, urinaires et génitales. 


Les abdominaux hypopressifs :

Communément utilisés lors de la rééducation post-accouchement, ils sont moins traumatiques et pourtant plus efficaces, car travaillent l’ensemble des muscles de la sangle abdominale et particulièrement le muscle transverse.  Ils permettent un renforcement en profondeur.

Pour limiter les contraintes lombaires il faut un bon tonus de l’ensemble de la zone abdomino-lombaire. L’importance de la sangle abdominale dans le soutien et le maintient du dos n’est plus à prouver. Elle sert aussi de soutien aux viscères, à masser le contenu abdominal (facilite la digestion), lors de la respiration, à travailler la silhouette…

Ces exercices centrés sur la respiration sont fréquemment utilisés en yoga, pilate ou autres gym douce. Et permettent un travail coordonné sur le périnée et la sangle abdominale.

Attention : Les abdominaux hypopressifs sont déconseillés aux personnes ayant de l’hypertension, aux femmes enceintes ou ayant des cicatrices récentes type césarienne, ainsi qu’aux personnes ayant subi une chirurgie au niveau du ventre. 

→Grossesse et Ostéopathie


Pour plus de renseignements sur le sujet je vous conseil :